Nos Expositions

EXPO

JEAN CHRISTOPHE PRATT

« Déplacement Dérogatoire »

Du 26 septembre au 24 octobre 2020

Photographie

 

J'habite un Lieu qui existe vraiment !

Ce Lieu de vies qui passent, est constitué de durées multiples, d'événements, de moments, d'épisodes et d'histoires...Les uns et les autres s'y côtoient, s'y rencontrent, s'aiment, s'y télescopent, parfois... mais en définitive, elles ou ils ne s'ignorent jamais.

Cet ouvrage photographique « Déplacement Dérogatoire » réalisé ces ultimes mois par Jean Christophe Pratt, est telle une Place Publique où les Vies se constituent et s'exercent. Si quelques circonstances extraordinaires ont contraint nos vies sociales, si nos vies ont été politiquement obligées à se distancier socialement, rien de ce qui a vraiment existé n'a conduit aux arrêts de rigueur et, autres suspicions de futur improbable. La Vie, la Nature sont plus fortes que tout,

Devrions-nous en douter ?...

Theo Arno

 


EXPO

" TRANSMISSION "

Du 04 au 27 novembre 2020

Vernissage : Vendredi 06 novembre –18h00

 

Les rencontres : LIONEL IENCO

Les photographies : JEAN-CHRISTOPHE PRATT

Les dessins et peintures : JOHANNES ZACHERL

GENÈSE D’UNE OEUVRE COLLECTIVE ET HUMAINE

 

Production Les 3aiRes (La Canopée, Les Carmes, La Palène) Logo1

Autour de son projet de création du spectacle « Façade », traitant de la question de la transmission, LIONEL IENCO a sillonné la Charente entre La Rochefoucauld-en-Angoumois, Rouillac, Ruffec et la Boixe.

LIONEL, CO-DIRECTEUR ARTISTIQUE DE LA CIE BOUGRELAS a rencontré 8 familles

(11 personnes avec les enfants) pour les interroger sur cette question de la transmission d’entreprise, d’exploitation, de patrimoine bâti et immatériel...

Ce travail, porté par l’association LES 3AIRES - réunissant les théâtres LA CANOPÉE, LES

CARMES, LA PALÈNE, ainsi que la Communauté de Communes COEUR DE

CHARENTE - a donné vie à des interviews, matière à une kyrielle de citations toutes plus riches les unes que les autres.

Ces entretiens lui ont permis de nourrir l’écriture de son spectacle.

Ils lui ont donné, aussi, l’envie d’écrire, sur chacune de ces rencontres, si profondes, sensibles et sincères.

C’est à cet endroit qu’interviennent JEAN-CHRISTOPHE PRATT, photographe, et JOHANNES

ZACHERL, peintre et plasticien, pour que cette aventure se prolonge au sein d’une exposition.

JEAN-CHRISTOPHE PRATT se rend dans chaque ferme, entreprise, château, et livre ses photographies. Il oscille entre le noir et blanc, intemporel et poétique et la couleur reflétant la diversité de la vie.

JOHANNES ZACHERL s’en empare, à « l’aveugle » puisqu’il ne connaît ni les personnes ni les objets de ces transmissions. Il va transcender les photos, réunir ce qui ne peut plus l’être, ce qui a du mal à l’être.

UNE EXPOSITION EXISTE DÉSORMAIS POUR ACCOMPAGNER LE SPECTACLE « FAÇADE », synthèse de ces diverses rencontres, pour incarner à ses côtés, cette question de transmission qui imprègne le travail de la Cie Bougrelas, pour témoigner sur les histoires confiées par des personnes en prise au quotidien avec cette réalité.

UN LIVRE, CARNET DE RENCONTRES A VU LE JOUR ; une envie de portraits rendant hommage à ces femmes et ces hommes, à leurs histoires familiales...

EXPO

CARINE PICOTIN

Du 08 janvier au 13 février 2021

Vernissage le vendredi 08 janvier – 18h

 

Carine Picotin a toujours trouvé son inspiration autour d'elle, dans la nature, à travers ses rencontres et ses expériences diverses. Lorsqu'on lui demande dans quelle école elle a été formée, elle aime répondre « l'école de la vie ! » D’abord il y a le travail de la sculpture sur pierres aux formes sensuelles généreuses et lisses. Pierres de Thénac, blanches et ensoleillées, pierres serpentines venues d'Afrique, veinées de verts profonds et d’ocres chaleureux, polies par l’artiste. Ensuite, il y a les encres de Chine au noir intense et aux lignes ondoyantes d'où émergent des visages de femmes, mais pas seulement. Et puis il y a les masques taquins aux grimaces théâtrales et leur entrelacement de bois, rotin, raphia, cuir, métal… le masque reste symbolique. Bousculer ses codes, jouer avec les formes et les matières pour que l'imaginaire n'ait plus qu'à composer. Aussi, par le biais de la création, réussir à bousculer les consciences. Expression singulière à l 'encontre d'une société devenue trop gourmande, trop exigeante.

C’est avec la palette des matières naturelles que Carine Picotin joue avec son imagination pour dialoguer avec la nôtre. Ondoiements, courbes gracieuses, sensuelles et soudain, un angle, aigu, criant, rageur, crevant les bulles et les volutes.

 EXPO

SNIEGE NAVICKAITE

Du 05 mars au 10 avril 2021

Vernissage : Vendredi 05 mars –18h00

 

Sniege s’est constituée un univers bien à elle, peuplé de personnages féeriques. Elle habille ses silhouettes longilignes de vêtements fantaisistes sortis tout droit de son imaginaire. Sa touche légère et son dessin précis rappellent l’art de l’illustration. Sa palette est riche, colorée, ce qui permet à ses peintures de dégager une grande gaieté. Sa peinture fait appel à notre pouvoir d’imagination, s’adresse au doux rêveur qui sommeille en chacun de nous. Les visages qu’elle peint interpellent par leurs regards malicieux et leurs sourires énigmatiques.

Elle dépeint des figures et des visages féminins avec beaucoup de douceur et de mystère, réalisant une esthétique artistique marquée à la fois par la liberté et la fragilité. Ces femmes solaires, au regard évanescent évoquent un univers unique dans l’œuvre de Sniege. Elles incarnent à la fois des naïades sorties de l’imaginaire d’un conte enchanté, mais aussi des femmes indépendantes, libres, déterminées.

On peut les imaginer fragiles, mais elles sont singulièrement animées d’un soupçon d’audace, de créativité, de force inépuisable. Elles sont la représentation d’une idée de la femme que Sniege aime véhiculer dans son œuvre, toujours libres.

EXPO

LAURENCE GRATZ & KTI'Z MUNDO

DU 30 AVRIL AU 29 MAI 2021

VERNISSAGE : VENDREDI 30 AVRIL - 18H

 

- LAURENCE GRATZ -

Trop longtemps restées enfouies, les émotions se libèrent…nouvelle respiration.

Je laisse s’exprimer mon voyage intérieur, mes rêves.

Guidée par la couleur, je compose des tableaux en collant différentes matières (perles, bois, boulons, tissus, objets…).

Plus je colle mes émotions sur les tableaux et plus je « décolle «  une à une les différentes peaux dont on se pare tout au long de la vie, pour atteindre l’essentiel qui caractérise chaque être.

La création me permet de mettre en avant un regard, de reprendre vie et ce voyage semble infini.

 

- KTI’Z MUNDO -

 

Fan de cirque et de personnages étranges tout droit sortis de mon imaginaire dense, je présente ici mon univers pictural grandement nourri au fil des années, par mes emplois dans le secteur culturel.

Je dessine en musique et j’ai besoin de solitude méditative pour créer. J’affectionne les craies sèches ou grasses et les aquarelles, de temps en temps l’acrylique.

De mon enfance marocaine, j’ai gardé une affection particulière pour les couleurs éclatantes et gaies. Les courbes et les arabesques sont sans doute un cadeau que ma grand-mère maternelle a glissé dans mes gènes... je les ai retrouvées bien après son départ sur les tapis qu’elle dessinait quand elle travaillait à Sefrou.

J’offre ainsi au monde terne qui nous entoure, ma poésie, mes couleurs…  Le tout mêlé de petites notes humoristiques et pétillantes.