La Palène est une structure de diffusion de spectacle vivant en milieu rural, proposant des rencontres atypiques autour d¹un programme de saison et d¹un festival.

 

« Créateur de curiosité » serait une définition plus large mais aussi plus juste. Si nos actions ont des formes multiples c¹est de sorte à prendre en compte le caractère vivant et pluriel du spectacle et du territoire.

La Palène est une belle idée et une réussite. Née de la rencontre entre un territoire rural, innovant, entreprenant et la volonté de ne pas passer à côté des nécessités de son époque, les énergies politiques et civiles se sont unies autour d¹un bâtiment « coquille » et d¹une équipe prête à lui donner vie.

Si le projet s’est appuyé sur des « pères fondateurs », 20 ans après c¹est toute la population du territoire qui se reconnaît dans la vie « Palène ». Preuve en est l¹implication bénévole et le plébiscite des actions proposées autour de la politique de diffusion. C¹est en moyenne, 700 personnes qui adhèrent chaque année à la structure.

La Palène c’est avant tout ce sentiment d’appartenance des bénévoles ou simples usagers de La Palène, à son projet. La Palène participe ainsi à la matérialisation du bassin de vie Ouest Charente.

La Palène c’est :

  • 495000 spectateurs accueillis en 17 années de fonctionnement,
  • 204 décentralisations réalisées dans les petites communes
  • 65 projets d’écoles
  • 41 expositions au « Vingt Sept »
  • 11 coproductions de projets arts plastiques
  • 13 livres édités

C’est aussi :

  • 957 équipes artistiques accueillies sur les seules saisons
  • 160 équipes accueillies en résidence,
  • 22 coproduitions

Sans oublier :

  • Un festival d’importance régionale présentant en moyenne 35 équipes
    artistiques et 35 plasticiens pour près de 10 000 peronnes en 2016
  • Un taux d’autofinancement exceptionnel de plus de 50%

Un constat s’il n’en fallait qu’un : un exode rural stoppé grâce à une qualité de vie certaine.

 

 

27eclaire