DU 29 SEPT. AU 16 DÉC.
Hall et salle d’exposition du Vingt-Sept
Exposition
Hélène Yousse
Johannes Zacherl

Présence des artistes : Samedi 29 septembre,

Hélène Yousse crée avec sa force, ses émotions et sa volonté de dire ce qui est nécessaire. Sans détour, ses œuvres nous parlent, directement au cœur, et n’appartiennent qu’à nous, « regardeurs ». Personnages sans visage, nous partageons le même espace qu’elles et instaurons un dialogue muet, mais puissant. Les œuvres d’Hélène Yousse sont aussi vibrantes que subtiles, et renvoient l’Homme à ce qu’il est vraiment, une enveloppe remplie de vide, de doute, mais aussi et surtout d’amour, d’espoir et de vie.
Johannes tire sa force expressive de son parcours multiculturel et exté-riorise ses émotions sur la toile à travers son geste puissant. Sa façon de peindre fait de la création de chaque toile une véritable expérience visuelle et artistique. Préférant les grands formats, qui lui permettent une liberté de geste et de mouvement plus évidente, il arrive à transmettre, à travers ses œuvres, l’énergie et la force qui l’animent.

 

 

 

DU 13 JANVIER AU 31 MARS
Hall et salle d’exposition du Vingt-Sept
Exposition
Piotr Wojcik
VERNISSAGE : Dimanche 13 janvier à 15h30

Piotr Wojcik a choisi de poser son regard de peintre sur le petit et le gros bétail de nos campagnes françaises, traitant l’animal tant pour sa beauté plastique que pour la charge émotionnelle dont il est porteur. Suidés, bovi-dés, ovinés et autres gallinacés sont ainsi pris pour modèle par l’artiste qui débusquent ses sujets dans les fermes et les pâturages. Si l’on identifie avec certitude l’espèce de chaque animal, le traitement pictural dont il fait l’objet lui confère une filiation toute polonaise.
Originaire de Silésie, Piotr Wojcik en a connu la rude atmosphère minière, privant la ville et la campagne de toute couleur. Cette grisaille plane dans ses peintures, transcrite par une gamme chromatique très réduite. La virtuosité de la technique, à base d’eau, d’huile et de colle, joue sur des phénomènes d’apparitions. L’animal sort de l’obscurité, mémoire du peintre, pour ap-paraître dans la clarté d’un présent lui donnant un certain air de famille…

 

 

DU 2 AVRIL AU 2 JUIN
Hall et salle d’exposition du Vingt-Sept
Exposition
« Des ronds dans l’eau »
par
Cathy Audonnet Christophe Lefeuvre

VERNISSAGE : Jeudi 4 avril à 18h30

Depuis quelques années, Cathy Audonnet explore une autre forme d’ex-pression, en volume, la sculpture de personnages, réalisés selon la technique du papier mâché. Puisant au départ l’inspiration dans les personnages de contes traditionnels, revisités, elle aborde aujourd’hui d’autres thèmes.
Intéressée avant tout par le mouvement et l’expression, Cathy Audonnet cherche à donner vie à des personnages imaginaires, qui nous livrent une anecdote, un clin d’œil, une « tranche de vie ».

 

Christophe Lefeuvre est un photographe indépendant.
Ses activités couvrent la photographie immobilière, culinaire et d’illustration. Les photos de cette exposition ont été réalisées au fil des années, principa-lement en Poitou-Charentes et en Savoie.
« Je m’intéresse à la photo depuis mon adolescence. Pour moi, la photographie c’est la magie de l’instant : celle d’un paysage ou d’un élément d’architecture et de son rapport aux éléments extérieurs. Le reflet, c’est la vision d’une réalité diffé-rente. Un arrêt sur une image, telle qu’on ne la verra jamais dans l’instant. Un trait se transforme ainsi en une multitude d’arabesques. L’eau est une source d’inspi-ration. Elle crée des mouvements, des formes, qui nous invitent à l’imaginaire. Les reflets dans les éléments d’architecture m’intéressent également beaucoup : on joue avec la lumière, comme un découpage de mouvements. »