Chaque année, nous accompagnons plusieurs compagnies ou groupes. Il s’agit là, grâce au concours de la DRAC, de la Région Nouvelle-Aquitaine, de l’OARA (Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine), du CNV et de nos partenaires publics et privés, d’aller plus loin que de simples accueils en résidence, en participant financièrement à la production des spectacles.

Cette année, deux compagnies vont en bénéficier :

Chaque année, nous accompagnons plusieurs compagnies ou groupes.
Il s’agit là, grâce au concours de la DRAC, de la Région Nouvelle-Aquitaine,
de l’OARA (Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine), du CNV et
de nos partenaires publics et privés, d’aller plus loin que de simples accueils
en résidence, en participant financièrement à la production des spectacles.
Cette année, cinq compagnies vont en bénéficier :

Télégram

Télégram, c’est une rencontre. Celle d’une bande de musiciens, tous passionnés,
aux expériences musicales passées multiples. Il y a Laurent Kebous
et son comparse Vincent Serrano des Hurlements d’Léo, Chloé Legrand de
La Cafetera Roja et Julien Perrugini de Damage Case.
Ensemble, ils proposent une poésie crue et lucide aux arrangements à la
fois dépouillés et sincères. Les instruments utilisés sont nombreux allant de
la guitare à la contrebasse en passant par le violon.
Du lundi 23 au vendredi 27 septembre
À découvrir à l’ouverture de saison le samedi 28 septembre

 

Thank You For Coming
« Finis ton Assiette ! »

À l’heure où l’alimentation occupe autant la scène médiatique que la scène
politique ou religieuse, c’est un nouvel abordage autour du thème de la
bouche que la compagnie Thank You For Coming vous propose avec « Finis
ton Assiette ! », une performance participative et audio-sensuelle.
Écriture et mise en scène par Sara Selma Dolorès
Joué par Jérémie Mosseray, Pascal Lazarus et Sara Selma Dolorès
Du vendredi 1 au vendredi 8 novembre
À découvrir le samedi 9 novembre en pré-première

 

 

Cie La Volige – Nicolas Bonneau
« Nos ancêtres les Gaulois »

Avec ce spectacle, Nicolas Bonneau nous montre la construction imaginaire
et politique de l’Histoire que l’on nous enseigne à l’école.
Il souhaite raconter cela à la manière d’une enquête historique et sensible.
Avec comme point de départ, son propre arbre généalogique, remontant
le cours de son passé à partir de Louis-François Bonneau, né en 1875, à
Germond, dans les Deux-Sèvres. Il remonte alors jusqu’à la naissance de
son propre fils, en se posant la question doublement trouble de son identité
et de celle de la France.
Ecriture et mise en scène par Nicolas Bonneau et Nicolas Marjault
Joué par Nicolas Bonneau
Du dimanche 23 au jeudi 27 février
À découvrir le vendredi 20 mars