La saison 2013-2014 :

Au « Vingt-sept »

Exposition des « Têtes de Trucs » de Kham-Lahne Phu de la Cie
Les Danglefou. Visite de l’installation et ateliers avec les enfants : réalisation
de masques avec des objets de récupération. 460 enfants du Rouillacais
et collégiens ont visité l’exposition.

Projet Danse à l’école de St Cybardeaux avec Sophie Lenfant de la Cie Aléa Citta.

Expression corporelle pour les petits de maternelle, et
danse pour les plus grands. Présentation à la fête de fin d’année de l’école.

Les DP3 de St Amant-de-Boixe découvrent les métiers du spectacle et passent la journée au « Vingt-sept » avec l’équipe de Fabrice Eboué….

Autour des décentralisations :

Représentation jeune public de « Mildiou, l’enfant du champ de patates » de Gérard Potier à Genté. Intervention de l’artiste dans les écoles de Salles d’Angle et Genté.

Les élèves de la classe CHAM du collège Félix Gaillard participent au concert d’Amélie les Crayons en décentralisation à Gensac La Pallue en première partie, puis sur scène avec l’artiste.

Autour des Sarabandes :

•Classe vidéo pour les CM1 et CM2 de l’école de Marcillac-Lanville.
En collaboration avec Educ’Images du CDDP, les enfants apprennent
le fonctionnement du matériel, réalisent les interviews et participent au
montage du film du festival.

• Les enfants des écoles d’Ambérac et de Marcillac réalisent une
installation avec Christine Fayon, plasticienne textile. 80 oriflammes conçues
de différentes matières très colorées sont exposées sur les Sarabandes.

•« Ecouter Voir », un parcours artistique de 10km le long de la Charente
conçu par Pierre Surtel, Sébastien Zanello, Valérie Faure et Philippe
Féret. Les enfants des écoles découvrent la nature et l’environnement au
bord du fleuve, ils interprètent artistiquement leurs observations.

Saison 2011 12

… Rencontres avec les artistes

 

« Résistance 5 : Joseph 1960 » de la Cie François Godard

texte alternatifA l’occasion du 50ème anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie, un groupe d’élèves de 3ème du collège Maurice Genevois à Châteauneuf a travaillé en cours sur ce thème et a réalisé une exposition.
Dans le cadre de la coproduction du spectacle « Résistance 5 : Joseph 1960 », (5ème volet d’une série qui en compte 7 sur toutes les formes de résistances), ils ont rencontré François GODARD, auteur et interprète de la pièce et Marc Brouillé, Président national de la FNACA.
Les élèves ont assisté à la création le vendredi 30 mars

 

La Cie Nulle Part crée « Résô »

La Cie Nulle Part travaille en résidence à la Palène leur nouveau spectacle « Résô », sur les réseaux sociaux. Mélange de vidéo, jonglage, théâtre, ce spectacle sera créé en mars 2013. Pendant la présence de la Compagnie en 2012, 4 classes (St Cybardeaux et Courbillac) ont pu rencontrer les artistes, metteur en scène et techniciens. :
Ils ont assisté aux répétitions à l’auditorium. Les plus grands ont échangé sur les réseaux sociaux, évolution technologique du multimédia, surconsommation,… Les plus jeunes ont été initié au jonglage, notamment au diabolo, puisque l’un des artistes est champion du monde dans cette discipline.

 

Karlito, le sculpteur

Karlito travaille le fer et réalise des œuvres avec des pièces en ferraille qu’il récupère. Il est en résidence dans le lieu d’accueil de La Palène « La Boule d’Or » pour la réalisation d’une œuvre monumentale pour nos 15. Ce sera l’occasion de rendre un hommage particulier à tous les bénévoles qui nous soutiennent depuis de nombreuses années. Chacun participera à la réalisation.
Les professeurs des écoles ont souhaité que les enfants rencontrent cet artiste et c’est donc avec un grand intérêt que les élèves de 4 classes des écoles de St Genis d’Hiersac, Rouillac, St Cybardeaux et Courbillac ont été reçu par Karlito : présentation de ses sculptures, ses outils, démonstration de la soudure, réalisation in situ de petites œuvres. Les élèves suivront l’évolution de la sculpture et reviendront lors des prochaines résidences.

 

Option « Découverte professionnelle : les métiers du spectacle» :

Cœur de pirate » rencontre les élèves

Un groupe de 15 élèves de 3ème accompagnés de leurs professeurs ont choisi l’option « DP3 métiers du spectacle» au collège Eugène Delacroix à St Amand de Boixe. Suivre de A à Z la préparation d’un spectacle, rencontrer les équipes organisatrices, techniques et artistiques pour avoir des informations sur l’orientation, les formations et les différents parcours. Une journée dans les coulisses. C’est l’équipe de « Cœur de Pirate » que les ados ont suivi toute la journée le 11 mai 2012 pour la préparation du concert du soir.

 

Plaisir de la musique à cordes : le Quatuor Kadenza initie les élèves…

La particularité du Quatuor Kadenza est de rendre accessible à tous, la musique classique. Dans le cadre des spectacles en décentralisation de La Palène, les enfants des écoles de Criteuil la Magdeleine et de Ambleville ont accueilli le quatuor dans leur classe. Présentation des instruments, extraits de musiques traditionnelles, classiques et contemporaines, découverte du quatuor à cordes. Beaucoup d’intérêt de la part des enfants qui ont assisté à la représentation jeune public donnée à Ambleville.

 

… Projets pédagogiques « Les Sarabandes à Gourville »


texte alternatifCréations artistiques pour les élèves de l’école maternelle et primaire de Gourville.
Claire Terral et Christine Fayon, artistes plasticiennes, sont intervenues à l’école pour plusieurs séances encadrées et soutenues par les professeurs des écoles.
Avec Christine les enfants ont réalisé des oriflammes très colorés à partir de petits matériaux de récupérations (boutons, paillettes, bouchons, papiers, rubans,…). Assemblés et collés sur de grands draps découpés, le mélange de couleurs et de matières est superbe.
Claire range, inventorie, hiérarchise, classe le monde. Son travail plastique offre un alignement de cercles de couleur. Puis le regard sur l’arrangement pictural interroge sur le sens des formes et des nuances. Un code graphique s’impose sans nous donner de clés, et c’est en s’approchant que l’on découvre une liste se déclinant sous chaque dessin. Exemple de listes : liste des soixante plus grandes îles du monde, liste de quarante-six déserts du monde, liste de quarante-sept épices, liste de quarante et un verbes d’actions,…

Avec les enfatexte alternatifnts, Claire a proposé plusieurs pistes :
A partir de la liste des champs de Gourville, travail sur le vocabulaire, les mots anciens, le présent, le passé. Jouer avec les mots, les sons, trier, trouver les définitions des mots inconnus, en inventer d’autres. Les mots de l’espace, les mots des lieux… puis écrire à son tour… la liste de son propre territoire, réel, imaginaire ou rêvé… et enfin composer des cartes de géographie anciennes, modernes, comprendre les codes. Les utiliser, les détourner.

Exploitation et valorisation pour le festival des Sarabandes à Gourville :
Expositions des oriflammes dans le parc du château de Gourville, et installation des fresques réalisées à l’église du village.

 

 

Saison 2010 11

Les Projets écoles

 

Des collégiens rencontrent Jim Murple Mémorial

texte alternatif25 adolescents du collège Maurice Genevoix de Châteauneuf viennent à la rencontre des artistes et de l’équipe organisatrice.
Questions à chacun sur les métiers du spectacle en journée. Artistes, musiciens évidemment amis aussi comptable, techniciens son et lumière, communication, informatique, site internet, organisation, gestion et la direction avec les choix artistiques.
Participation à la mise en place du spectacle, et de nouvelle discussion, plus libre, après le concert.

 

Chacun peint son tableau au collège avec Laetitia Weiss

texte alternatifSuite aux Sarabandes à Rouillac en octobre 2010, Stéphanie Hersens, professeur d’arts plastiques au collège de Rouillac décide de faire intervenir Laétitia Weiss dans une classe de 4ème, sur une journée.
Chacun va réaliser sa propre œuvre en mélangeant divers matériaux, papiers, écorces, fleurs, et… peintures.

 

La Cie Los Figaros sur les bancs du Collège de Châteauneuf

C’est autour de l’œuvre de Shakespeare « Roméo et Juliette » que les comédiens de la Cie Los Figaros vont à la rencontre des élèves de 3ème du collège Maurice Genevoix . Shakespeare, son œuvre, le théâtre, la scène, le jeu sont les principaux thèmes abordés lors de ces rencontres.
Bien que programmé un dimanche ; ce sont plus de 60 enfants qui viennent découvrir cette pièce à la salle des fêtes de la commune.

 

Opération « Collèges au Spectacle »

texte alternatifÀ l’initiative du Conseil Général de la Charente, une opération visant à faire participer tous les élèves de 6ème a un spectacle au moins une fois dans l’année.
Pour la 5ème année consécutive, elle regroupe 5 structures de diffusion : la Scène Nationale d’Angoulême, l’Avant Scène à Cognac, La Canopée à Ruffec, le Théâtre de La Couronne et La Palène.
L’opération consiste à accompagner le collégien dans la découverte d’une représentation artistique et de lui offrir une rencontre privilégiée, avec à la fois : un lieu de diffusion, un spectacle, une rencontre avec les artistes et le propos

Le spectacle retenu cette année fut « High Doll » de la Cie Opéra Pagaï.
Un travail sur la notion de star, la télé et le système show-biz… la notoriété facile !

 

Les enfants à la découverte des arts plastiques

texte alternatifLors de la semaine consacrée aux arts plastique début octobre organisée autour de l’ouverture de saison, ce sont prés de 1 300 enfants qui sont venus découvrir les 25 expositions présentèes dans 15 lieux de la ville de Rouillac.
De la maternelle au collège, les enfants ont pu découvrir des disciplines aussi différentes que la peinture, la sérigraphie, la sculpture acier ou sur bois, le travail d’objet, le tissu, la photographie, la tapisserie, etc…
Les plasticiens ce prêtent aux rencontres.
Ils expliquent aux enfants leurs techniques, leurs inspirations, leurs univers, leurs métiers.
C’est de là qu’est né le projet de l’école de Courbillac avec Marie Bazin.

L’atelier cirque à la rencontre de la Cie Le Boustrophedon

Les 2 niveaux de l’atelier cirque rencontrent la Cie Le Boustrophédon lors de leur résidence à la Palène.
Le Boustrophédon travaille les objets, la marionnette grandeur nature et le cirque mais au service d’une vraie histoire théâtralisée. Ils sont issus de l’école de cirque Le Lido de Toulouse. Un travail très précis.
Une rencontre qui permet aux enfants des ateliers de se rendre compte qu’une formation de cirque est plus large que simplement les performances et peut conduire à beaucoup de formes originales.

 

 

 

Saison 2009 10

Les Projets d’écoles

Ecole Primaire et Maternelle de St CybardeauxIntervenante : Nathalie Beele (artiste plasticienne, peintre)
Les professeurs des écoles de St Cybardeaux
Les élèves de l’école primaire et maternelle de St Cybardeaux.

 

Le projet étant achevé à la fin du mois d’avril, les oeuvres ont été installées dans la salle d’exposition du Centre Culturel jusqu’à début juin :

Les tableaux Fourchettes

 

texte alternatifLes maternelles travailleront autour de la fourchette comme support à l’oeuvre mais aussi comme outils pour gratter, trouer… Le but de ces oeuvres est de faire jouer les enfants sur les couleurs et les formes.

Les lettres

Les GS et les CP feront un travail de graphisme autour des lettres et d’une phrase qu’ils auront choisi ensemble. Ils travailleront de l’infiniment grand à l’infiniment petit des lettres pour réaliser une guirlande de mots.

Les mobiles à thèmes

Les CE vont créer des modules autour de la nourriture, des recettes… Pour cela ils vont utiliser des éléments de récupération de cuisine (passoires, cuillères…)

Les Serviettes de tables

texte alternatifLes CM vont travailler autour de l’oeuvre de Daniel Spoerri. Cet artiste suisse renverse les lignes en collant sur des toiles des éléments du quotidien à la verticale au lieu de l’horizontal.
Les enfants vont récupérer des serviettes à la fin de repas et les assembler pour créer des tableaux sur le goût et le dégoût des enfants pour la nourriture.

Après le passage des services d’hygiène de l’école de St Cybardeaux et à la grande déception des professeurs et des enfants, il s’est avéré qu’il était impossible d’installer l’exposition dans le réfectoire.
C’est donc à la Mairie, à l’alimentation-bar de St Cybardeaux et sous le préau de l’école que les oeuvres ont été réparties.

 


 

Ecoles de Courbillac et de St Genis d’Hiersac

La Mer à la Campagne

Intervenant : le collectif Albatros (Isabelle Autissier, Pascal Ducourtioux, Cap’Tain, Les Dièses)
Les Instituteurs des deux écoles
Les élèves des deux écoles du rouillacais

LAlbatros est une rencontre entre scène et mer d’un groupe d’amoureux de l’horizon lointain. Autour d’Isabelle Autissier et sa connaisance de la mer se sont réunis des musiciens Les Dièses, Cie C’ptain, et Pascal Ducourtioux. Ainsi va naître le spectacle pour créer une ballade sur l’océan.
Conte réaliste de la mer, ils nous bercent avec des mots et des notes des îles pacifiques jusqu’à l’irlande. Une ballade en mer qui n’échappe pas à la réalité d’une pollution des plus évidentes des fonds marins.

Dans ce cadre, tour à tour les artistes vont aller à la rencontre des enfants dans les écoles.

Dans un premier temps, Isabelle Autissier va intervenir dans les écoles de Courbillac et de St Genis d’Hiersac pour parler de la mer, des bateaux, des animaux, de la pollution… Avec l’aide des instituteurs, les artistes musiciens vont écrire 6 chansons ayant pour thème la mer, le voyage et l’environnement, puis les mettre en musique.

Au mois d’octobre, le collectif LALBATROS en résidence de création du spectacle Entre scène et Mer, vont pour leur première, inviter les enfants à chanter sur scène les chansons qu’ils ont créées.
texte alternatif


 

Les Sarabandes 2010

Rendez-vous incontournable du territoire charentais, les Sarabandes ont convaincu et charmé festivaliers, populations locales et artistes.
Après la ferme et le théâtre des Bouchauds, St Cybardeaux et St Genis d’Hiersac, la 12ème édition sera itinérante.
5 villages différents pour 5 opérations, sur le Rouillacais, Le Pays d’Aigre, La Grande Champagne : le spectacle vivant, les arts plastiques, la mise en lumière au coeur du village pour une soirée féerique.

Plusieurs projets ont été menés avec les écoles de ces territoires.

St Fraigne le 5 juin

 

NATHALIE BEELE – Ecole maternelle Aigre

texte alternatifL’ouverture des magnifiques jardins de St Fraigne à l’occasion des Sarabandes le 5 juin a permis de mettre en avant le travail réalisé par les enfants de l’école maternelle d’Aigre.
Un espace a été réservé pour l’exposition des pots de fleurs avant de les installer définitivement à l’école. Les 200 pots très colorés, accompagnés de l’exposition de Nathalie Thomas (arrosoirs, champignons, grenouilles, poules,…) ont formé un très bel ensemble très apprécié du public.

Lignières Sonneville le 19 Juin

 

Philémoi — RPI Lignières Sonneville, Ambleville et Criteuil la Madeleine

texte alternatifParmi les artistes reçus, Philémoi, un collectif d’artistes invite à la découverte de son univers où se côtoient sculptures sonores acoustiques, instruments numériques, lutherie et instruments traditionnels, poésie, contes et bande dessinée. Le projet du collectif offre une palette de propositions indépendantes et complémentaires autour des sculptures sonores et de la sculpture du son.

Projet :
Le collectif propose la visite de l’exposition intéractive accompagnée par les sculpteurs de sons, et des ateliers de construction d’un grand dragon sonore, les séances scolaires permettant à chaque élève de devenir tour à tour musicien, expérimenter et jouer les sculptures sonores de l’expo, constructeur, créer un instrument et le jouer aussitôt, et spectateur, redécouvrir les instruments joués par d’autres en concert.
texte alternatifVisites guidées, animations de l’espace sonore intéractif tout au long de la journée du samedi par les sculpteurs de sons. Assemblage final du Grand Dragon Sonore en matinée. En fin d’après-midi et en soirée, les enfants associés au projet ont invité les visiteurs à découvrir avec eux la structure. C’est avec cette participation du public qu’a débuté la performance sonore de Philémoi. L’exposition sonore s’est prolongée la journée du dimanche.

 

Vaux Rouillac le 26 Juin

Le samedi 26 juin correspondait à la fête des enfants des écoles du RPI de Vaux Rouillac, Echallat et Douzat.

Plusieurs projets ont été menés :

A Vaux Rouillac
texte alternatifExposition de peintures sur supports en polystyrène grand format installés sur les murs dans le village.

A Echallat :
Intervention de Éléonore Lepièce pour une exposition de 30 tableaux sur carton représentant une série de portraits et réalisation de masques et de chapeaux pour le défilé dans le village.

 

A Douzat :
texte alternatif

La Cie La Chaise à porteurs est intervenue toute la journée dans la classe pour la préparation de la déambulation : danse, costumes, percussions, pour une déambulation haute en couleurs !

 

 

 

 

2008 09

Les projets d’écoles


Ecole de St Cybardeaux : Arts plastiques, fresque

Intervenant : Mickaël Domain, artiste peintre et décorateur
Les professeurs des écoles de St Cybardeaux
Les 76 petits lurons de l’école

texte alternatifA partir de l’idée d’un mur végétal dans la cour de l’école difficilement réalisable techniquement et financièrement, une fresque alliant le mélange de la peinture, la matière, les objets, le trompe l’œil sera conçue par les enfants de l’école sur deux années scolaires.
Cette année l’étude des couleurs et des matières, la mise en application des contrastes, l’étude de l’ombre et de la lumière avec des formes simples. Puis des travaux pratiques : mélange des couleurs et mise en peinture sur les différents supports.


Ecole primaire d’Aigre

texte alternatif
Intervenant : Philippe Lhomme auteur, compositeur et interprète
Les professeurs de l’école d’Aigre
Les petits loups de l’école

 

texte alternatifAprès deux années consacrées au théâtre et aux arts plastiques, le troisième volet développé sera pour 2008/2009, la création vocale et instrumentale.
A partir d’un livre, d’un tableau ou d’une image, les élèves des 4 classes de l’école vont travaillé tout d’abord l’écriture sur l’album choisi (1 par classe). Puis, recherche des ambiances, des sons pouvant être retenus pour la création musicale de l’histoire.

Les objectifs de ce projet sont multiples:

 

  • développer l’imaginaire
  • l’expression par l’écrit, la parole ou le corps
  • l’écoute…

Ecoles de St Genis d’Hiersac, Gourville et Rouillac

texte alternatifDans le cadre du festival Les Sarabandes, les élèves des écoles de St Genis d’Hiersac, de Gourville et de Rouillac ont été amené avec l’aide de Philippe Egalité à créer des manches à air.

Les enfants ont d’abord dessiner leur silhouette sur du tissu. Après le découpage, les enfants ont peint leur autoportrait sur le tissu.

Une équipe de mamans, instituteurs, bénévoles ont cousu les « manches à air »
Nous avons pu ensuite apprécié les trains de manches à air pendant les Sarabandes.

Aujourd’hui vous pouvez encore les voir flotter dans l’air dans le cours des écoles.

 


Ecoles de Gourville et Courbillac

Dans le cadre de la résidence du collectif de plasticien 16Arts, Peggy Dihé et Emmanuel Pierre sont intervenue auprès des élèves de CM1-CM2 de l’école de Courbillac et auprès des élèves CE, CM de l’école de Gourville.

texte alternatifDans l’école de Gourville, les élèves après avoir simplifié avec l’aide de leur instituteur quelques mythes grecs, ont avec l’aide de Peggy Dihé ont réalisé une grand fresque résumant ces mythes. Peggy leur a apporté différente techniques (illustration, aquarelle) pour la mise en valeur des dessins.

 

 

 

texte alternatifDans l’école de Gourville, avec l’aide du sculpteur du collectif 16Arts les enfants ont appris à utiliser différents matériaux pour sculpter ( plâtre, terre cuite…). Ensuite avec Emmanuel pierre, ils ont sculpté leur auto-portrait en terre cuite. Pour cela, ils ont appris à sculpter à l’aide des mains et du toucher. Leurs portraits ont été exposé pendant la fête de l’école avant que les enfants ne les emporte chez eux.

2007 08

Les rencontres

Collèges au spectacle
« Dans le cadre de l’opération menée pour la troisième année par le Conseil Général de La Charente, le spectacle «  »Une pluie de pianos » » de la Compagnie Amoros et Augustin est proposé à tous les élèves des classes de 6ème des collèges de La Charente. Présenté dans les salles de spectacles de Rouillac, de La Couronne, de Ruffec, le théâtre d’Angoulème, l’Avant scène,les élèves ont pu bénéficier ensuite de l’intervention de la Compagnie du Loup Blanc qui les a initier à certaines techniques théâtrales. »

Cie Tango Sumo
Intervention dans les classes de la Compagnie Tango Sumo au collège d’Aigre après la séance jeune public qui se déroulera dans l’enceinte du collège fin mai 2007.

Les projets d’écoles


Ecole de Courbillac :

L’ECOLE AU THÉATRE, LE THÉATRE À L’ECOLE

Classe de CE2 CM1 Adeline Camus 25 élèves
Intervention de Bertrand Malherbe


Ecole de St Cybardeaux : Arts plastiques, fresque

Intervenant : Mickaël Domain, artiste peintre et décorateur
Les professeurs des écoles de St Cybardeaux
Les 76 petits lurons de l’école

A partir de l’idée d’un mur végétal dans la cour de l’école difficilement réalisable techniquement et financièrement, une fresque alliant le mélange de la peinture, la matière, les objets, le trompe l’œil sera conçue par les enfants de l’école sur deux années scolaires.
Cette année l’étude des couleurs et des matières, la mise en application des contrastes, l’étude de l’ombre et de la lumière avec des formes simples. Puis des travaux pratiques : mélange des couleurs et mise en peinture sur les différents supports.


Ecole de Fouqueure : Cirque

Association Planche de cirque : Jérémy – Céline
Sylvie Denoël, professeur des écoles
Classe sections maternelles : 22 élèves PS/MS

Solliciter l’imaginaire, favoriser l’expression et la créativité,
participer au développement psychomoteur de l’enfant, développer des actions collectives
Les familles abordées sont le jeu (échauffement), la jonglerie (différents objets :
balles, foulards, assiettes, chapeaux), les acrobaties (roulades) et l’expression corporelle.


Ecole primaire d’Aigre

Intervenante : Nathalie Beele-Bely, artiste peintre
Les professeurs de l’école d’Aigre
Les 93 petits loups de l’école

« A partir du livre «  »Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler » » de Luis Sepulveda »
Lecture et adaptation pour une fresque dans la cour de l’école

Pour l’instant élaboration des thèmes suite à différentes lectures en rapport
avec les thèmes du livre :

  • Les animaux,
  • L’entraide,
  • La différence,
  • La pollution, l’environnement,
  • Etc…

 

 

 

2006 07

Rencontres scolaires

Les Cie Nulle Part, Losanges, Carnaboul’Systém
Les compagnies en résidence à La Palène ont rencontré les élèves de la classe de 6ème de Franck Burille (professeur d’éducation Physique).

La Cie Etre’Ange
Rencontre avec la classe de CM1 et CM2 de l’école primaire de St Cybardeaux.

Festival des Sarabandes 2007
En collaboration avec le centre de documentation pédagogique de la Charente (CDDP),les élèves de la classe de CM1 et CM2 de l’école primaire de St Cybardeaux se sont initiés à la vidéo : le tournage, les échanges avec les artistes, bénévoles et techniciens, les petits reporters ont arpentés en long, en large et en travers le site des Bouchauds, le théâtre Gallo-romain. Interviews le matin dans la classe de l’école pour les artistes de la ferme, montage dans le vidéobus du CDDP,


4 projets pédagogiques avec les écoles

“Contes traditionnels” avec Nathalie Thomas, plasticienne
Ecole maternelles de Rouillac, Mareuil, Genac, deux classes de l’école primaire de
Rouillac, soit 189 enfants
“La peinture, de la révolution à nos jours” – Nathalie Beele-Bely, plasticienne
Ecole primaire de Tusson, une classe de CE2, CM1et CM2, soit 21 élèves
“Le mouvement : calligraphie” – Nathalie Lemaçon, animatrice
Ecole primaire de Fouqueure, une classe de CP et CE1, soit 22 élèves
“Le mouvement : expression corporelle” – Nathalie Lemaçon, animatrice
Ecole primaire de Fouqueure, une classe de PS, MS et GS, soit 31 élèves


Rencontres artistiques avec …

La classe de 6ème du Collège de Rouillac et
. la Compagnie Nulle Part
. Cie Etre’Ange
. Carnaboul’system
. Cie Losanges
Ces compagnies en résidence à La Palène ont reçu la classe de 6ème de Mr Burille (Professeur de sport).

La classe de CM2 de l’école de Mr Lenfadli à St Cybardeaux
Les élèves de la classe de CM2 de St Cybardeaux ont reçu au sein de leur école la Cie Etre’Ange lors de la création du spectacle “Humanus” à La Palène. Echanges sur le milieu artistique et sur le parcours des jeunes artistes, démonstration de danse Hip Hop : autant de thèmes permettant aux enfants d’appréhender le milieu artistique durant un après-midi : tournage de France 3 Poitou-Charentes, invitation des élus locaux (Maire, adjoints, Président de la Communauté de communes) ; cette petite cérémonie officielle a permis à tous de se retrouver pour la présentation des divers projets menés en collaboration avec les professeurs des écoles, les intervenants professionnels et La Palèneavec l’école : la fresque murale, la forêt des bois chantan (les Arbrassonst le préau et son panda fétiche)


Projet avec les écoles

Ecoles de Genac, Rouillac, Mareuil – «Contes traditionnels»

Participants
Les élèves des écoles maternelles de Rouillac, 3 classes de petite, moyenne et grande section, soit 61 élèves,
Les élèves de l’école maternelle de Mareuil, 2 classes de petite, moyenne et grande section, soit 57 élèves,
Les élèves de l’école maternelle de Genac, soit 24 élèves
Les élèves de l’école primaire de Rouillac, 2 classes de CP et CE1, soit 47 élèves.
Les professeurs des écoles, et l’intervenante : Nathalie Thomas, plasticienne

Présentation du projet
Les écoles concernées ont travaillé sur le conte traditionnel : Le petit chaperon rouge, Les trois petits cochons, la sorcière et le loup,
Ce projet va permettre aux enfants de découvrir les personnages des contes, de participer activement à la fabrication des personnages, des décors, à appréhender la mise en scène ; et enfin de finir par la collaboration des 4 écoles pour la création d’un parcours et exposition tout le mois de juin dans le hall du centre culturel à Rouillac, visible par toutes les écoles.
Exposition de certains éléments de l’exposition sur le festival des Sarabandes 2007.

Déroulement du projet
Nathalie Thomas, plasticienne et décoratrice va soutenir les professeurs de chaque école afin de les aider sur la technique du papier maché en passant par la mise en forme à partir d’objet et de papier à recycler (bouteilles, cartons, papier journal) .
Chaque enfant va pouvoir réaliser son propre personnage et objets. Légumes, fruits, animaux, insectes, masques, éléments de décor vont être fabriqués en grand nombre afin de créer un environnement très réaliste.
Chaque école choisit un univers :
Univers printemps : Le Petit Chaperon Rouge
Décor évidemment très rouge, une véritable cabane en bois représente la maison de la grand-mère, un jardin potager, etc…
Univers été : Les trois petits cochons
3 cabanes en brique, paille et bois et beaucoup d’éléments de décor, comme des portraits
Univers automne : La sorcière
Crapauds, chauve-souris, serpents, une cabane en pain d’épice et bonbons, des photos et silhouettes, quelques potions magiques, etc…
Univers hiver : Le Loup
Epouvantail, champignons et vêtements, et tunnel ludique pour symboliser l’estomac avant de sortir par une gigantesque tête de loup.
Nathalie Thomas, plasticienne et décoratrice va soutenir les professeurs afin de leur donner quelques bases sur la technique du papier mâché.


Ecole de Tusson – «La peinture, de la révolution à nos jours»

Participants
Les élèves de CE2, CM1 et CM2 de la classe de l’école de Tusson,
Aurélie, professeur des écoles à Tusson
L’intervenante : Nathalie Beele Bély, plasticienne

Présentation du projet
Création d’un jeu de 7 familles surdimmensionné sur le thème “La Peinture de la révolution à nos jours”.
L’histoire de la peinture, sur cette vaste période est très importante et propose d’innombrables mouvements et artistes à étudier. Les enfants ont fait des choix dans cette sélection chonologique et ne retenu 7 oeuvres
représentatives de 7 mouvements de cette période.
Chaque oeuvre choisie est reproduite en 6 fois différentes afin de concevoir une famille.
Une oeuvre représente le père, la mère, le fils, la fille, le grand-père, la grand-mère, le principal étant de mettre en avant un personnage du tableau, ou de le modifier s’il n’y en a qu’un. Les techniques utilisées diffèrent suivant la demande de l’enfant, sachant que une carte est personnelle le travail d’un enfant.

Déroulement du projet
Nathalie Beele Bély va répartir ce projet en 5 séances :
– Historique de l’histoire de l’art à partir de la révolution : présentation d’oeuvres, de dessins et de croquis et étude du jeu des 7 familles.
– Choix des oeuvres et répartition des rôles, groupes de travail, photocopies.
– Transformation d’une oeuvre, et comment transformer un personnage en fille ou en grand-père ?
– Travail en taille réelle, collages, peintures, encres…
– Suite et dos du jeu…
– Fin de la réalisation, établissement des règles, explication de la démarche et plastification avec les enfants.
Présentation du jeu et atelier à la journée annuelle du rassemblement des écoles de la communauté de communes du Pays d’Aigre à St Fraigne.
Projet avec les écoles


Ecole de Fouqueure – «Expression : La Calligraphie »

Participants
Les élèves de CP et CE1 de l’école de Fouqueure,
Florence Mercier, professeur des écoles
Intervenante : Nathalie Lemaçon, animatrice au centre social CAJ à Angoulème

Présentation du projet
Travail sur l’expression.
Il s’agit de démontrer que l’écriture est une expression en fonction de différents paramètres, tels que la pression, les types d’empreintes, les espaces, la fluidité, la rapidité.

Déroulement du projet
6 séances durant lesquelles les enfants vont apprendre l’histoire de l’écriture, les techniques utilisées pour la calligraphie avec le matériel spécifique : pinceaux, encre de chine, supports.
Sur un grand support, chaque enfant va dessiner sa silhouette et utiliser lles différentes techniques pour la compléter. Traits, points, lignes, différentes pressions et différentes couleurs d’encre vont permettre à chacun de créer un élément d’une fresque gigantesque et du plus bel effet.
Celle-ci a été exposée lors de la journée annuelle du rassemblement des écoles de la communauté de communes du Pays d’Aigre à St Fraigne. Des ateliers ont permis aux enfants de montrer leur savoir-faire.


Ecole de Fouqueure – “Le mouvement : Expression corporelle”

Participants
Les élèves de la classe de maternelles de Fouqueure
L’institutrice, Sylvie Denoël
L’Intervenante : Nathalie Lemaçon, animatrice au centre social CAJ à Angoulème

Présentation du projet
Le projet a pour objectif de mettre en relation les paramètres musicaux et les composantes gestuelles (intensité et énergie, hauteur et espace, temps et rythmes.

Déroulement du projet
Par petits groupes, l’intervenante va initier les petits au mouvement et au rythme. Là où dans les premiers temps certains ont beaucoup de mal à se déplacer, l’évolution est impressionnante, puisque les enfants prennent une certaine assurance et se déplacent beaucoup plus aisément dans l’espace, dans le rythme, avec ou sans accessoires.

 

 

 

2005 06

Les Projets Ecoles

St Cybardeaux : Les Arbrassons
St Simeux : Le Théâtre et la Vidéo
Mareuil : Le Théâtre d’Ombre
Ste Genis d’Hiersac : Expression Corporelle, Danse

Les Rencontres

Xavier Mortimer : Fouqueure et Tusson
Cie Mille & Une Vagues : Cognac et Jarnac
Cie Attention Fragile : Aigre, Baignes, Barbezieux, Châteauneuf et Mansle

Retour Ecoles

 


 

Les Projets Ecoles

St Cybardeaux : Les Arbrassons

Participants
Les élèves de l’école maternelle et primaire de St Cybardeaux,
L’institueur, Monsieur Saïd Lemfadli
Intervenant : José Le Piez – Sculpteur “d’Arbrassons”
Les services techniques de la Mairie de St Cybardeaux

Interventions et présentation
2 semaines d’interventions à l’école, en mars 2006.
Rappel : L’association La Palène était intervenue sur deux ans dans l’élaboration d’une fresque sur un mur de la cour de l’école. Avec l’intervenante, Myriam Chaboche, plasticienne, chaque enfant avait dessiné sa silhouette à la peinture, puis dans un deuxième temps, un mur d’escalade, ainsi que la mascotte de l’école (le panda) et un chemin d’empreintes étaient réalisés sous le préau. Il restait donc un grand mur gris et sombre. A la demande des instituteurs de l’école qui souhaitaient travailler sur le volume, nous avons sollicité José le Piez, sculpteur “d’arbrassons” pour la réalisation d’un bas relief mural. Les arbrassons sont des sculptures sonores et utilisent un procédé acoustique unique que José a découvert et développé. Il s’agit d’un “instrument à caresses”. Le morceau de bois est donc découpé, poncé finement, sculpté, puis ciselé par des entailles pour en obtenir les sons. Dépourvu de caisses de résonance, un frôlement de la main et du bois suffit à emettre des sons qui surprennent par leur texture vocale. Ainsi, certaines sculptures sonores évoquent par une série de sifflements, une envolée d’oiseaux.

Déroulement, objectifs, bilan
José le Piez a donc proposé de travailler avec les enfants à la réalisation d’une forêt d’arbrassons avec des matériaux choisis dans l’environnement direct pour faire sens avec l’histoire régionale. Les bois utilisés sont donc les piquets de vigne, les douelles de barriques… Chaque bois est pourvu d’une série de hanches vibrantes conçues par les enfants afin que chacun puisse signer son arbre. Techniquement, un atelier menuiserie a été improvisé, dans le batiment des services

texte alternatif

techniques de la commune de St Cybardeaux. La participation des parents, des enseignants et du personnel municipal a été nécessaire dans toutes les étapes afin que cette forêt soit à la fois celle de l’école, mais aussi celle du village ( Récupération de bois, d’outils et de matériels divers). Il était certes difficile de faire participer les petits des classes maternelles, mais après une initiation de José à la découverte du son, les enfants ont pu décrire les images, les person

nages ou animaux que leur évoquaient les sons. De jolies histoires et dessins ont été réalisés. Les plus grands ont découvert avec beaucoup de plaisir le travail du bois, la coupe, le ponçage, le vernissage de leur “bois chantant” et ont très bien maîtriser certains outils tels que les ciseaux à bois ou rabot. La fixation sur le mur s’est faite avec l’aide de José et du personnel municipal.
Les enfants peuvent donc circuler le long de cette jolie forêt et faire chanter les troncs en glissant leurs mains sur les branches.

 

St Simeux : Le Théâtre et la Vidéo

Participants
Les élèves de l’école primaire de St Simeux, 1 classe de CM1 et CM2 soit 20 élèves
L’institueur, Pascal Masif
Intervenant : Jean-Michel Hernandez- Cherguy Théâtre
Le Centre Départemental de Documentation Pédagogique

Interventions et présentation
4 jours d’interventions à l’école, de février à mai 2006
Ce projet vise à créer un spectacle contemporain et ludique à partir d’un texte : “Le secret des 12 princesses”. Il mêle différentes disciplines artistiques : le théâtre, le cinéma, les arts plastiques. La scène traditionnelle du théâtre se double d’un plateau de cinéma, avec décors, accessoires, éclairages, caméras…
Jean-Michel Hernandez, du Cherguy Théâtre, conteur et metteur en scène a déjà travaillé avec des classes et a du en peu de temps transmettre son message. Une première rencontre avec les élèves s’est faite autour du spectacle de l’artiste “Le Miroir Magique” présenté en séance jeune public à La Palène.

Déroulement, objectifs, bilan
Sur scène, acteurs, manipulateurs de décors, caméramens, techniciens de la régie vidéo, son et lumière et dans un autre temps, des scènes sont filmées en extérieur puis projetées sur un écran installé à côté de l’espace de jeu. Le public ne peut pas tout voir : endroit et envers du décor, trucages, effets spéciaux. Le spectateur choisit ce qu’il regarde : le tournage sur écran ou la production, la réalité ou la fiction. Il a a donc plusieurs niveaux de lecture.
Ce projet vise plusieurs activités artistiques :
– La sensibilisation : motivation et pratique théâtrale,
– La découverte technique (avec l’équipe du CDDP) : écriture d’images, et récit en images, prise de son, montage, initiation au trucage,
– Initiation au jeu d’acteurs et écriture du scénario (avec le maître) : respiration, articulation, intonation, travail sur la voix, l’écoute, le rapport au public, relations entre les personnages,
– Création d’ateliers hors temps scolaire avec l’association AILAN à Chateauneuf. pour les décors,
– Mise en relation scènes de théâtre et scènes de cinéma (en relation avec l’artiste)
– Répétitions et représentations (Pour les familles de l’école et en direction d’un jeune public -écoles du secteur scolaire-, Festival Télécoles au mois de juin, Festival de St Simeux)
Sur scène, acteurs, manipulateurs de décors, caméramens, techniciens de la régie vidéo, son et lumière et dans un autre temps, des scènes sont filmées puis projetées sur un écran installé à côté de l’espace de jeu.
Jean-Michel Hernandez a donc travaillé sur les choix de mise en scène et son réajustement, sur l’oralité et le jeu des acteurs.

 

Mareuil : Le Théâtre d’Ombre

Participants
Les élèves de l’école maternelle et primaire de Mareuil,
Les professeurs des écoles de Mareuil
Intervenant : Dominique Boulard – Théâtre d’ombres SIDOMI

Interventions et présentation
2 semaines d’interventions à l’école, en février et mai 2006.
L’association du théâtre d’ombres SIDOMI a pour objectif la diffusion et la promotion du théâtre d’ombres. Permettre au public d’avoir accès à une forme artistique millénaire et contemporaine et travailler dans une logique d’échange, de partage et non pas uniquement de diffusion, telle est la démarche du projet. Dominique Boulard va donc dans un premier temps, initier les enfants à cet art, puis rapidement montrer comment mettre en oeuvre un spectacle.

Déroulement, objectifs, bilan
La première semaine fut pour les enfants la découverte au monde de l’ombre. La lumière, la pénombre, mon ombre, je joue avec mon ombre, l’ombre des objets (sous forme de jeux), les mains sont des marionnettes, création de marionnetexte alternatifttes en papier, puis en rhodoïd couleur. “Basta”, spectacle proposé par la compagnie est présenté aux enfants à la fin de cette première semaine.
Participer à l’élaboration d’un spectacle de théâtre d’ombres a permis à chacun de travailler sur son comportement socio affectif. La création collective réclame un engagement individuel au service du groupe pour que les capacités, la créativité et la poésie s’épanouissent, dans l’échange et la confrontation. Chacun a trouvé sa place au sein du groupe. La manipulation et la mise en scène sont donc présentés comme des éléments indispensables à la réalisation du spectacle.
Comment réaliser un écran, construire des marionnettes, utiliser différentes sources lumineuses et réaliser des décors ? C’est avec beaucoup d’intérêt que les enfants ont appris le mouvement, essentiel puisque le théâtre d’ombtexte alternatifre est avant tout un art dramatique inspiré du spectacle de la vie. Autant de découvertes sur les jeux des ombres : relief, profondeur des champs, vitesse, déplacements entre l’écran et les sources lumineuses. Bref ! Les petits manipulateurs ont disposé d’une belle palette de possibilités créatives.

 

 

 

 

Ste Genis d’Hiersac : Expression Corporelle, Danse

Participants
Les élèves la classe de CM1 et CM2 de l’école primaire de St Genis,
L’institutrice, Karine OMARD
Intervenant :Bertrand Malherbe – Cie OPPOSITO, intervenant de l’atelier Théatre à La Palène

Interventions et présentation
10 séances sur l’année scolaire, à l’école, de janvier à mai 2006, les mardis, de 13h30 à 14h30.
Le but de ce projet était de permettre à des élèves manquants de confiance en eux de s’investir corporellement et de finaliser ce projet par un spectacle.

Déroulement, objectifs, bilan
Les premières séances ont permis de mettre en place des activités théâtrales pour appréhender le groupe classe. Les élèves ont imaginé des déplacements par groupe dans l’espace, puis chaque enfant est devenu meneur du groupe. Les découvertes de chaque enfant sont prises en compte par Bertrand qui les enrichit.
D’après une histoire imaginée par Bertrand autour de “Pierrot et Colombine”, de personnages symboliques comme le roi, la reine, les soldats, les chasseurs, les animaux, et sur un extrait de l’album de Pink Floyd (Atom heart mother), le mise en scène se met en place au fil des séances. Une grande part de liberté est donnée aux enfants pour la réalisation de leur chorégraphie.
Les élèves se sont vraiment appropriés le spectacle. Tous s’y sont investis avec plaisir. Le Projet a soudé la classe et a permis aux enfants les plus fragiles de prendre confiance en eux. Ils ont appréciés la liberté de créer, mais aussi l’esprit critique et juste de Bertrand.

 

Les Rencontres

Xavier Mortimer – Magicien : Fouqueure et Tusson

“De l’autre côté du miroir” – le 13 avril 2006

Xavier Mortimer offre un nouveau souffle à la magie. Il est aussi jongleur, musicien. Il allie tous les arts et impose son propre univers entre faux semblants et émotions vraies. Il a rencontré les 16 élèves de la classe de CE2, CM1 et CM2 de Tusson le matin du mardi 11 avril et les 27 élèves de la classe de GS maternelle, CP et CE1-CE2 de l’école de Fouqueure l’après-midi. Après avoir répondu aux questions diverses des enfants sur son “jeune” parcours et sa carrière, le temps est arrivé ou le magicien a pu transmettre quelques tours aux jeunes apprentis, dans la joie et la bonne humeur, et beaucoup de surprises.

 

Cie Mille & Une Vagues – Théâtre contemporain : Cognac et Jarnac

“Antigone” – le 3 mars 2006

La Cie Mille et Une Vague a proposé “Antigone” d’après le texte de Jean Anouilh. Cette pièce, mise en scène par Dominique Courait propose une lecture tonique et insolite aux accents modernes, tout en réinvestissant le travail du choeur antique, symbole de l’expression collective. Les élèves de 3ème des collèges de Rouillac, Claude Boucher à Cognac, Jean XXIII et Jean Lartaud de Jarnac ont assisté à cette représentation d’une durée de deux heures. Des interventions dans les collèges ont été proposées et ont pu se concrétiser dans l’enceinte du collège de Cognac pour 91 élèves de 3ème et au collège Jean Lartaud à Jarnac pour 40 élèves. C’est donc Joël Fréminet, “Créon” dans la pièce, qui est intervenu dans les classes.
Les échanges furent très intéressants : des questions pertinentes sur la compréhension de certaines scène, beaucoup également sur la mise en scène et le jeu des acteurs, l’absence de décor et de costumes, etc….
Puis à la demande de Joël Fréminet, les élèves ont parlé de leur cours de théâtre et ont du jouer devant l’acteur un passage de la pièce qu’ils travaillaient.

 

Cie Attention Fragile – Théâtre humour : Aigre, Baignes, Barbezieux, Châteauneuf et Mansle

“La Guerre des Boutons” – le 19 janvier 2006

Spectacle proposé aux élèves de 6ème dans le cadre de l’opération “Collège au théâtre”, menée par le Conseil général de la Charente
Comédie tragique, musique, chansons et théâtre, tout se mêle dans une mise en scène tendre, joviale et colorée. Cette adaptation très réussie de cette guerre d’enfants nous est offerte par la Cie Attention Fragile dont Gilles Cailleau est le metteur en scène. Les acteurs sont intervenus dans les classes des collèges de Baignes, Brabezieux, Châteauneuf, Aigre et Mansle.
L’historique de la pièce, les différents parcours des acteurs, le métier d’artistes, tels sont les thèmes qui ont été abordés durant les séances. Pour terminer, les acteurs ont présenté les différents masques portés lors du spectacle. Les élèves, sous l’oeil des professionnels ont pu improvisé quelques scènes.

 

 

 

2004 05

Les Projets Ecoles

Courbillac : Lecture et production d’images photographique

Participants
Les élèves la classe de CM1 et CM2 de l’école primaire de Courbillac,
L’instituteur, Dimitri Flaud
Intervenant : Jean-Pierre Bouron, photographe professionnel

Objectifs
Donner aux élèves les moyens d’apprendre à comprendre les images par l’observation, la transformation et la production, à développer son point de vue sur ses propres images et celles des autres.

Déroulement
6 séances à l’école, de janvier à mars 2005. Travail de lecture et production d’images avec un professionnel, réalisation d’une exposition.
Une exposition de 30 photos et une guirlande de fragments de photos en résultent. L’exposition fût installée aux Sarabandes 2005 et dans le hall du Vingt-Sept pour la saison 2005-06.

texte alternatif texte alternatif texte alternatif

 

 

 

2003 04

Les Projets Ecoles

Mareuil : Les 5 Sens

Participants
Les élèves de l’école maternelle et primaire de Mareuil (3 classes, soit 76 élèves)
Les instituteurs et institutrices
Intervenants : Myriam CHABOSHE ET SANDRINE VALLET

Présentation
Une journée de rencontre avec les élèves
Une semaine de construction par les intervenantes
3 fois deux jours pour l’élaboration du projet

Déroulement et objectifs
Les instituteurs ont travaillé cette année sur le thème des 5 sens.
Le projet consiste à réaliser 5 boîtes intéractives ludiques, qui seront installées sous le préau de l’école.
Construites en panneaux de bois contreplaqués (5 gros cubes dans lesquels les enfants vont pouvoir rentrer), elles vont être aménagées avec des matériaux récupérés par les enfants (filet de légumes, papier cadeaux, tissus, collants, laine, ficelle, métal, cuivre, bambous, …) à travers un travail plastique :
. Approche et manipulation de la matière et des couleurs,
. Approche et manipulation avec la peinture et les différents matériaux.
. Approche de la connaissance du corps et des sens.
. Travail manuel plastique en collectif
. Tisser des liens avec le sujet : les 5 sens.
Entre chaque intervention, les instituteurs aborderont également le projet.
Au final :

  • les 5 supports ludiques seront intégrées dans l’espace réservé aux enfants lors du Festival des Sarabandes.
  • Installation des «cabanes» sous le préau de l’école
  • Les cabanes ont également servis de support lors de différentes manifestations estivales telles que sur la communauté de communes Braconne Charente ou à Angoulème.